Rencontre - Kergael

Bonjour, aujourdh'ui j'ai le plaisir de vous présenter l'interview de Kergael, concepteur de la série de la série de modules Le Bâtard de Kosigan et premier francophone à voir sa création récompensée par une place dans le Hall of Fame au côté des plus grands modules internationnaux.

Cette rencontre n’ayant pu se faire via MSN Messenger, comme les précédentes, j’ai envoyé les questions par courriel et Kergael a répondu de même. Cette interview est donc la plus spontannée que j’ai pu faire :D

Quoiqu’il en soit, Kergael a la gentillesse de nous dévoiler ses secrets et sa vision de NWN :)

Bonne lecture.

Chandler : bonjour et bienvenue dans les Rencontres de Padhiver.

Kergael : Merci :)

Chandler : Pourrais-tu te présenter brièvement ?

Kergael : Comme mon nom l'indique je suis Fabien Cerutti, enseignant en histoire de son état et fondu de jeux de rôles depuis 1982... Mais je préfère rester incognito...

Chandler : Comment as-tu connu NWN?

Kergael : Par la presse spécialisée: ça faisait 3 ans qu'on attendait ça, un jdr, beau et à partir duquel on puisse faire ses propres scénarios.... Bien sûr il y en a eu quelques autres qui sont sortis peu avant, mais leur système de création m'ont paru un peu compliqués...

Chandler : Peux-tu nous présenter le Bâtard de Kosigan ?

Kergael : Oui, le héros est un bâtard d'une grande famille de Bourgogne qui s'est volontairement exilé pour ne pas donner à son oncle l'occasion de le faire trucider.... Le premier épisode décrit son exil à Cologne où il se retrouve au milieu d'un conflit entre les sorcières et l'Inquisition.... Curieusement, certains éléments qu'il découvre là bas semblent indiquer que des choses inquiétantes se trament chez lui.... Du coup, il revient à Kosigan dans le deuxième épisode et, cette fois, il se trouve impliqué dans une intrigue politique dans laquelle ses choix vont être déterminants. Le scénario se finit en pleine crise politique et militaire.... L'épisode III est une sorte de pause dans les problèmes politiques puisqu'il entraîne le personnage dans la quête de renseignements concernant ses parents.... Quant à l'épisode IV sur lequel je travaille actuellement il devrait comporter (si ce n'est pas trop dur à réaliser) un ou deux combats à grande échelle où l'avenir de Kosigan et de la Bourgogne toute entière va se jouer....

Chandler : Beaucoup de scripteurs choisissent de faire un module persistant multijoueurs, pourquoi avoir choisi de faire des modules destinés au mode solo ? Peut-on jouer ces histoires en mode multijoueurs ?

Kergael : Malheureusement non, ces histoires sont injouables en multijoueur: j'ai voulu que le héros ait une "vraie" vie avec des amis, des ennemis, des amours et des emmerdes qui lui sont bien spécifiques... De plus les histoires d'héritages et les implications familiales sont trop difficiles à transposer en multijoueur....

Chandler : Tu as choisi de placer l’histoire dans une Europe médiévale, pourquoi ce choix ? Pourquoi n’as-tu pas choisi un univers plus classique, comme les Royaumes Oubliés ?

Kergael : Ras le bol des donjons qui n'ont pas d'âmes dans des mondes artificiels car créés de toute pièce... Je ne nie pas que le travail ai été bien fait, mais pour moi, puiser dans l'histoire "réelle" est plus riche car chaque nom évoque quelque chose dans notre mémoire ou notre inconscient: les secrets des Templiers ou des Rose-Croix me parlent plus que les magouilles des sorciers rouges du Thaï (je ne sais plus comment ça s'écrit)... Rechercher le Graal ou un clou de la Vraie Croix du Christ m'émoustille davantage qu'essayer de retrouver touttes les dents de Dalvenaar.... Cela dit ce ne sont pas sur ces éléments précis que sont basés mes histoires actuelles mais plutôt sur la chasse aux sorcière, l'Inquisition et les rivalités politiques entre seigneuries voisines... De plus que la plupart des mondes de Fantasy sont plus ou moins asseptisés... J'aime que ce soit plus réaliste, avec de la boue, du sang, de la violence et du sexe.... Mais aussi avec des méchants moins caricaturaux qui ne sont pas simplement méchants mais qui peuvent avoir des motivations humaines, l'amour, l'ambition, la vengeance... Finalement, mes "méchants" sont la plupart du temps des hommes ou des femmes dont les intérêts divergent avec ceux du personnage....

Chandler : Ton module est listé dans le Hall of Fame du Vault, est-ce que cela a changé ta manière de travailler ?

Kergael : Non. C'est une grande joie d'avoir été le premier non-anglophone à y entrer (aujourd'hui il y a au moins Akkeï et Morha qui y sont aussi). C'est un peu la concrétisation d'un travail de plusieurs centaines d'heures et ça compense (en partie seulement) les notes de 1 ou 2 misent par des anglophones aigris de voir des modules français dans le Top 5...

Chandler : Est-ce pour toi le début de la reconnaissance du travail des francophones ?

Kergael : Oui.... Et non... Pour être vraiment reconnu, il faut que nos modules soient traduits en anglais afin qu'ils puissent toucher la grande majorité des gens....

Chandler : Parlons un peu technique, les deux dernières histoires nécessitent un hak, peux-tu nous expliquer ce qu’il contient ?

Kergael : En fait, les 3 histoires nécessitent un hak... Même si j'ai laissé en ligne une ancienne version de l'épisode II qui lui peut être joué sans apport extérieur, et donc par à peu près tout le monde.... Les haks contiennent des portraits, des musiques, et beaucoup de placeables (végétaux, oeuvres d'art, vêtements, tapis et décorations diverses, des instruments de torture, de la nourriture etc...). Je pense qu'ils contribuent vraiment à donner de l'ambiance à mes modules.

Chandler : As-tu utilisé des scripts spéciaux ?

Kergael : A vrai dire, j'utilise des scripts qui sont le plus basiques possible car je n'y connais pas grand chose...Je suis cependant assez fier de ceux qui permettent de discuter pendant un combat...

Chandler : Que penses-tu du CEP ?

Kergael : C'est très riche... Donc c'est pas mal comme base de données....

Chandler : Est-il nécessaire pour tes modules ?

Kergael : Pas du tout.

Chandler : Que penses-tu des extensions SoU et HotU ?

Kergael : Correcte pour SoU et plutôt pas mal pour HotU.... Mais là encore ce qui m'ennuie, c'est que ça reste très impersonnel: le héros est avant tout une somme de chiffres et d'objets sans aucune motivation personnelle (à part la très fade recherche de puissance et d'objets)... Pour moi, l'âme d'un scénario, ce ne sont pas les objets et les récompenses, ce sont les gens qu'on rencontre et les sentiments qu'on peut avoir pour eux....

Chandler : Sont-elles nécessaires pour jouer sur tes modules ?

Kergael : Oui (sauf pour la version light de l'épisode II comme je le disais précédemment).

Chandler : Pour toi, ont-elles apporté un plus à NWN ?

Kergael : Oui, plus de décors, d'objets et de possibilités de script.... La possibilité d'avoir 2 suivants dont on peut gérer l'équipement (d'ailleurs il faudrait que je me penche sur la question pour pouvoir incorporer ces possibilités dans mes modules).

Chandler : Quels conseils peux-tu donner à celui qui veut créer son module ?

Kergael : Trouver et lire un tutorial sur le toolset.... Trouver et lire un tutorial sur les scripts.... Se faire une "bibliothèque" perso de script standarts (ex: comment téléporter un perso ou un npc... comment faire ouvrir une porte par un npc au cours d'une conversation.... comment faire se rendre un npc au cours d'un combat.... comment attribuer des xp, de l'or ou un objet.... comment créer des effets visuels.... comment vérifier qu'un perso porte telle ou telle armure sur lui.... comment faire des dégats à un perso ou à un npc au cours d'une conversation etc..... etc....).... Il faut donc s'armer de patience... Personnellement, même maintenant, il me faut plusieurs mois pour réaliser un module....

Chandler : Que penses-tu des gros projets comme Dragonlance Adventure ou CODI ?

Kergael : En fait je les connais de nom, mais j'ignore en quoi ils consistent... Je crois qu'il s'agit de créer de nouveaux environnements avec tout ce qui va avec... Les possibilités qu'ils vont ouvrir seront probablement très intéressantes...

Chandler Aurais-tu aimé travailler pour un de ces projets ?

Kergael : Non... La technique, c'est pas mon truc: moi c'est les histoires et les dialogues qui m'intéressent...

Chandler : Penses-tu un jour créer un monde multijoueurs et persistant ?

Kergael : Multijoueur peut-être (je m'y essaierais bien pour le dernier épisode du "Bâtard" (le V ou le VI) afin que plusieurs des personnages ayant évolués séparément puissent le jouer ensemble).... Persistant, c'est presque sûr que non....

Chandler : Comment vois-tu la communauté NWN ?

Kergael : Plein de gens sympas, intelligents, ouverts et imaginatifs.... Quelques péteux qui croient détenir la vérité ultime sur tel ou tel points, et une infime minorité de vrais connards, débiles et aigris, capables de toutes les magouilles pour essayer de favoriser tel module ou de descendre tel autre....

Chandler : Penses-tu qu’elle a évolué depuis les deux ans qu’est sorti NWN ?

Kergael : Euh!... Je ne crois pas... C'est juste qu'il y a peut-être moins de monde maintenant... (et c'est dommage)

Chandler : Atari vient d’annoncer la sortie de NWN 2, qu’attends-tu de NWN 2, comment vois-tu l’avenir de NWN ?

Kergael : Ce que j'espère c'est que les personnages de l'un seront transposables dans l'autre, sinon mon travail risque d'être oublié à jamais :).... Pour le reste, il est presque sûr que tout sera mieux.... Cela dit, il me semble que NWN est suffisamment beau et riche pour pouvoir s'inscrire dans la durée.... On verra bien ....

Chandler : Bioware semble vouloir continuer l’expérience de NWN avec Dragon Age (toolset, mode multijoueurs). Malgré le peu d’information qui nous sont communiquées pour le moment, qu’en penses-tu ?

Kergael : Ca me semble être une bonne chose....

Chandler : Penses-tu qu’il y aura un duel entre NWN2 et Dragon Age ?

Kergael : Moi j'achèterai sans doute les deux :)

Chandler Je te remercie d'avoir accepté cette interview.

Kergael : Ce fut un plaisir :)




Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Neverwinter Nights ?

122 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (140 évaluations | 4 critiques)
6,5 / 10 - Assez bien

152 joliens y jouent, 1068 y ont joué.