Rencontre - Clarisse

Pour cette rencontre faite par, contrairement à mon habitude, par échange de mp's, Clarisse, MD de la campagne les Donjons Oubliés nous montre sa vision de NWN et ses attentes pour NWNII.

Vous verrez aussi comment il gère son groupe qui anime le forum du Masque de la Pierre de Lune et le secret de son succès.

Bonne lecture et bon jeu.

Chandler : Bienvenue dans les Rencontres de Padhiver

Clarisse : Je te remercie c’est un plaisir.

Chandler : Peux-tu te présenter brièvement et nous expliquer comment tu as connu NWN?

Clarisse : J’ai toujours été depuis plus de 20 ans (et oui…) un fan de JDR et c’est en ayant joué et accroché à la série Baldur’s gate que j’en suis venu à NWN.

Chandler : Tu es le MD d'une campagne, les Donjons Oubliés, pourquoi avoir choisi de faire une campagne et non de créer un monde persistant?

Clarisse : Je voulais tout d’abord recréer sur NWN les meilleurs scénarios que j’avais pu jouer sur table, d’où le titre donjons oubliés. J’ai eu envie de les faire tester à un petit groupe. Quelques joueurs ont accroché et sont restés. On se connaît depuis 1 an pour les plus anciens et c’est cette ambiance que j’apprécie.

Chandler : Quels avantages et inconvénients vois-tu à une campagne comme la tienne et un monde persistant?

Clarisse : L’avantage c’est de bien connaître ses joueurs et se savoir avec qui on va jouer. L’inconvénient c’est que malgré le fait que l’on accepte de nouveaux joueurs, cela reste assez fermé, contrairement à un persistant. Mais le désavantage de ce dernier c’est que les joueurs jouent le plus souvent seuls passe leur temps à faire et refaire les quête et au bout du compte c’est la course à la puissance.

Chandler : As-tu déjà été MD sur un monde persistant, si oui, comment s'est passée ton expérience? Aimerais-tu le refaire?

Clarisse : Hé hé, et bien j’ai essayé récemment , mais on note le manque cruel de joueurs. C’est aussi un défaut des mondes persistants qui demande un grand nombre de joueurs pour en avoir un minimum. J’apprécie sans plus, car tu as besoin d’apporter de nombreux éléments que seul le créateur peut faire, je me sens un peu les mains liées.

Chandler : Peux-tu nous présenter la saga des Donjons-Oubliés? D'où t'es venu l'idée de cette campagne?

Clarisse : Comme je te l’ai dit, c’est le goût de matérialiser d’anciens scénarios publiés par TSR à la peu prêt. J’ai pu jouer sur les créations d’autres joueurs, mais pour les puristes la précision est importante.

Chandler : Comment prépares-tu les différents rendez-vous et les différents scénarios?

Clarisse : Les scénarios sur nos 5 aventures sont constitués de 4 scénarios papiers reproduits tels quel. 3 sont entièrement de moi, le 4ème (la demeure de Stradt, superbement réalisée d’ailleurs) a été téléchargée sur le Vault. Un scénario intermédiaire a été revu et modifié par mes soins. Concernant les RDV nous utilisons le forum « jeux online » pour communiquer entre nous.

Chandler : Quand on voit les différents sujets de ta campagne, on voit que tu laisses pas mal de liberté aux joueurs, notamment sur les règles appliquées. Comment gères-tu ça?

Clarisse : Hé bien je n’aime pas le rôle de dictateur que s’attribue les créateurs de monde. Moi j’ai toujours négocié avec les joueurs et l’option Bannir un joueur, je trouve ça tout bonnement révoltant. Nous avons des accrochages, dont un sérieux dernièrement, mais j’espère toujours que les joueurs comprendront au final que j’essaie d’agir au mieux. Je sais faire marche arrière quand une option, un script ou une règle apparaît comme inadaptée.

Chandler : Des joueurs ont quitté la campagne et d'autres sont venus la rejoindre. Comment ces départs et ces arrivées se sont-ils passé? Des joueurs sont-ils là depuis le début? Comment ces changements se passent avec eux?

Clarisse : Nous avons en fait 4 anciens qui ont monté leur personnage du level 1 au 16 avec moi. Un autre, le paladin qui fait parti de mon groupe de JDR (le seul que je connaisse irl) sur table a simplement repris les clefs cd et le perso d’un autre ami. Un joueur nous a rejoins alors que le groupe était level 12. Comme la règle que nous nous sommes imposée l’édicte : 2 levels en moins par rapport au plus bas du groupe. C’est aussi la règle en vigueur si vous souhaitez changer de personnage ce que je n’apprécie que moyennement.

Chandler : Penses-tu qu'il soit possible de recréer sur NWN une campagne de D&D?

Clarisse : Oui, c’est d’ailleurs ce que nous faisons. Mais l’ambiance ne sera jamais celle sur table.

Chandler : En tant que MD de D&D et NWN, comment vois-tu l'adaptation des règles de D&D à NWN?

Clarisse : Elle sont bonnes mais DD3 est inadapté et a été revu par les règles DD3.5 et c’est celles là qu’il faudrait adapter. De nombreux sorts ont des effets trop puissants revus et corrigés par les nouvelles règles.

Chandler : Un hak est-il nécessaire pour jouer ta campagne? si oui, peux-tu nous en expliquer les détails?

Clarisse : Oui il est nécessaire. C’est en fait un hak que le créateur du persistant d’Althéa m’a donné, le seul nécessaire. Il masque les pvs au passage de niveau, ce qui empêche les joueurs de retirer pour maximiser et cache aussi le facteur de puissance des monstres et de joueurs entre eux, ce qui favorise le rp. Il fait moins de 500ko.

Chandler : As-tu crée des scripts personnels? Si oui lesquels?

Clarisse : Oulala oui et pas mal. Le dernier en date pour ne pas tous les citer est un hiatus sur les sorts. Avec l’aide de mes joueurs je le peaufine pour créer de nombreux effets pervers.

Chandler : Que penses-tu du CEP? L'utilises-tu?

Clarisse : Le Cep est génial, et oui je l’utilise dans mon dernier scénario, surtout pour la quantité de nouveaux monstres et de plaçables.

Chandler : Que penses-tu des projets comme le CEP ou le PRC?

Clarisse : C’est énorme, chapeau aux gars qui l’on créé.

Chandler : Que penses-tu l'éditeur AURORA?

Clarisse : Bien complexe pour les novices, mais grâce aux nombreuses aides, on arrive pas s’en sortir au bout d’un moment.

Chandler : Que penses des deux extensions, SoU et HotU? Ont-elles apporté un plus au jeu, si oui lequel?

Clarisse : J’ai joué directement avec en réseau, donc je ne peux pas vraiment me prononcer.

Chandler : Que penses-tu de la communauté francophone de NWN et de son évolution depuis la sortie du jeu?

Clarisse : Beaucoup trop centré sur les persistants rôles, le reste est presque désert, c’est dommage. Dans les scénarios on pourrait trouver de très bonnes choses.

Chandler : Parlons un peu de NWN II. Le développement se fait par Obsidian et non Bioware, qu'est ce que cela t'inspire?

Clarisse : Et bien j’espère qu’ils seront à la hauteur de nos attentes mais j’ai peur que le changement ne soit pas bénéfique.

Chandler : Au vu des nouvelles que nous recevons sur son développement, quels en sont tes attendes et tes craintes?

Clarisse : Qu’ils aillent au-delà de NWN qu’ils ne se contentent pas d’un bis, ça nous avons pu le faire nous même. Que toutes les erreurs commises soient prises en compte pour le développement.

Chandler : Si tu avais une demande à faire à l'équipe de développement, quelle serait-elle?

Clarisse : Penser à l’outil DM qui est nul, le dm ne peut rien faire en jeu, alors qu’il est tout puissant. On veut pouvoir poser des plaçables les retirer, voir tout dans la feuille de personnage du joueur sans script a rallonge, que tout soit prévu ou presque c’est super important.
Prévoir des scripts tout faits pour les créateurs avec des outils plus diversifiés. Pouvoir gérer les caractéristiques, l’xp des joueurs, des monstres plus facilement.

Chandler :
Penses-tu adapter ta campagne à NWN II?

Clarisse : Bien sur, si mon groupe suit.

Chandler : Que penses-tu des modules premium et de la Digital Distribution faite par Bioware?

Clarisse : Affaires commerciales.

Chandler : Bioware semble vouloir continuer dans le monde multijoueur et l'éditeur avec Dragon Age. Tu en penses quoi?

Clarisse : La multiplication du multijoueurs nuit aux persistants, c’est le cas avec WoW qui a fait baisser fortement la fréquentation.

Chandler : Pour finir, que pourrais-tu dire à ceux qui veulent se lancer dans une campagne NWN comme la tienne? Que dirais-tu à ceux qui veulent rejoindre les Donjons Oubliés?

Clarisse : Les donjons oubliés sont ouverts, amis les places limitées, nous n’acceptons que des joueurs sûrs d’être là tous les mardi soir. Mais on ne se prend pas la tête sur le rp, on joue sans se poser trop de questions.

Chandler : Merci d'avoir accepté cette interview

Clarisse:]


Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Neverwinter Nights ?

122 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (140 évaluations | 4 critiques)
6,5 / 10 - Assez bien

152 joliens y jouent, 1068 y ont joué.