La cité de Luskan

Le comptoir commercial de Luskan est réputé dans tout Faerûne pour ses marchands, mais aussi et surtout pour sa puissance militaire et ses tavernes mal famées... Seul le rude climat de la région peut justifier le caractère de ses habitants...

Aspect général de la Cité

illustration Luskan est un comptoir commercial, demeure de fiers et belliqueux guerriers du Nord. Cet important port est situé à l'embouchure du fleuve Mirar, un rapide et glacial cours d'eau, charriant de nombreux rochers et impossible à naviguer pour cette raison. Les périls présents tant le long de la Haute Route côtière que sur la Longue Route du sud depuis Mirabar, obligent le commerce du métal à s'effectuer principalement par voie maritime. Les bâtiments sont serrés les uns contre les autres, s'élèvent de deux ou trois étages et sont généralement profondément enracinés dans le sol.
La rivière Mirar divise la cité en deux grosses parts. La section septentrionale est une enclave cernée d'une enceinte, comprenant essentiellement des entrepôts. La moitié méridionale est plus ancienne ; et cette partie est hautement fortifiée. Trois ponts relient ces deux parties de la ville : la Croix du port, la Traversée de Dalath, la Traversée d'amont. La Croix du port comprend deux passages qui se croisent au dessus des flots, la Longue et la Courte Traversée, d'où le nom de l'ensemble.

Les parties les plus développées de la ville sont à l'embouchure du fleuve et le quai sud. Cinq îles importantes font face à l'embouchure et les trois plus proches sont habitées et font partie de la ville.

Politique et ambiance de la ville

Malgré la vocation commerciale de cette cité d'environ 16.000 âmes, les voyageurs y sont peu nombreux et ne sont pas les bienvenus. Ce fait n'est pas sans rapport avec la réputation de Luskan comme étant un repaire de pirates (si ce n'est un mécène actif pour leurs activités). Les auberges servant les étrangers sont rares. Les arrivants sont immédiatement dirigés : "Suivez le mur d'enceinte... l'autre voie mène au repaire de pirates du Coutelas". Enfin, la Confrérie de l'Arcane garde un œil sur ces visiteurs. Si une personne souhaite déambuler librement dans la cité, sans être surveillé par un espion, il lui est conseillé de passer par les égoûts, caché dans la cale d'un navire Luskanien, ou magiquement déguisé.

Luskan est dirigée par cinq Haut Capitaines : Taerl, Baram, Kurth, Suljack, et Rethnor, et chacun demeure dans sa propre maison-forteresse. Toutefois le véritable pouvoir de la Cité réside dans une seule structure : la Tour de l'Arcane, édifiée sur une des îles de l'embouchure. Son propriétaire, la Confrérie de l'Arcane, n'apprécie pas la présence d'étrangers dans la ville. En fait, quiconque ne ressemblant pas à un pur humain risque d'être assassiné à vue. Et tout humain pénétrant dans l'enceinte de la ville est objet de méfiance, et considéré comme voleur ou espion potentiel : ils sont alors filés constamment par des agents de la Confrérie, souvent des voleurs ou des mages aux faibles pouvoirs mais à l'ambition dévorante.

La guerre navale perpétuelle

illustration Luskan entretient une guerre navale perpétuelle contre toutes les puissances que les Hauts Capitaines pensent pouvoir vaincre. Par le passé, ils se sont trompés à propos de Mintarn et Orlumbor (aidée alors par Eauprofonde et l'Amn) et subirent leur plus cuisante défaite contre les vaisseaux de Lantan. Ce revers fut si humiliant que les habitants de Luskan ne parlent plus de Lantan et nient jusqu'à son existence. Parler de Lantan à Luskan serait considéré comme une très grave offense. Inversement, Luskan fut victorieuse contre Ruathym, et ne dut partir du royaume méthodiquement pillé que suite à l'assaut des forces combinées de l'Alliance des Seigneurs.

Les vaisseaux de Luskan ont pour consigne de harceler tout navire qui mouille dans les ports de Padhiver ou Eauprofonde, considérés comme les principaux rivaux de la ville. Ils poursuivent également la guerre contre le royaume insulaire de Ruathym. Enfin, ils commercent avec l'Amn, le Calimshan, et de nombreuses cités qui ne souhaitent pas être ouvertement associés à eux, mais les rencontrent sur le terrain neutre de Mintarn. Lorsque Luskan est officiellement en paix, ses navires de guerres agissent en corsaires, et la cité encourage et protège les pirates qui ravagent la Côte des Epées. Officieusement, les Hauts Capitaines les ravitaillent, les aident et les dirigent ; bien qu'officiellement ils affirment qu'il ne s'agit que de brigands ne respectant pas même les lois de Luskan. Ces pirates tentent d'obliger tous les marins à n'utiliser que les navires de Luskan et de considérer cette dernière comme le seul port de commerce au nord de la Côte des Epées. Les marins marchands de Luskan sont des gens fiers et belliqueux. Mais quand les patrouilles ennemies rendent difficiles les raids côtiers, les guerriers de Luskan se tournent vers l'intérieur des terres et atttaquent les mineurs de Mirabar ou les barbares d'Uthgardt qu'ils trouvent. Tout ceci dans le seul but de maintenir crainte et respect chez leurs voisins.

La ville a une milice de 300 hommes de lance, et une flotte de 19 navires dragons. Luskan est actuellement dans une guerre d'ego avec Ruathym, et les escarmouches se poursuivent vu qu'aucune des parties ne veut s'avouer vaincue. Eauprofonde a menacé d'intervenir si les deux nations refusaient de négocier une fin à ce conflit, aussi Luskan s'est empressée de construire de nouveau navires de guerre, craignant que les Aquafondais ne mettent à exécution leur menace.

Actuellement, des rumeurs se répandent dans Luskan, faisant état de connexions entre le Réseau noir du Zhentarim et la Tour de l'Arcane. Que cette rumeur soit vraie ou fausse, elle oblige à la prudence quand on sait tous les dangers contenus dans une ville comme Luskan.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Neverwinter Nights ?

122 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (140 évaluations | 4 critiques)
6,5 / 10 - Assez bien

152 joliens y jouent, 1068 y ont joué.